Image_2Lors du premier rendez-vous "la BD du mercredi", je vous avais parlé d'un auteur-phare de la bande dessinée : Corbeyran, décrit par certains comme étant le "maître du scénario". Et bien, aujourd'hui, j'ai à nouveau choisi une BD de cet auteur : Le Fond du Monde, et je vous parle du premier tome : Mademoiselle H.

"La Nuit où la terre s'ouvrit, le Monde se divisa. En haut, la Cité, technologique et oppressante, où s'entasse une foule apparemment heureuse. En bas, le Fond du Monde, froid et aride, peuplé de castes aux moeurs belliqueuses, où un jeune garagiste nommé Basile attend que son destin s'accomplisse."

Ce premier tome est évidemment une introduction à ce monde, original, imaginé par Corbeyran. Nous découvrons le tensions qui existent entre les "bras" et les "tombés", c'est à dire ceux qui vievent dans un trou immense qui se nomme le fond du monde et ceux qui vivent, insouciants, dans la Cité, en haut. Basile est "l'élu" qui va tenter, on le suppose, de remettre tout le monde sur un pied d'égalité.
Il est vrai qu'à la lecture de ce résumé, vous devez vous dire que tout cela n'est pas très original...et vous n'avez pas tort. L'élu, c'est vu, revu et rerevu ! Cependant l'intérêt de cette BD réside non pas dans le scénario - pour ce premier tome du moins - mais dans la qualité de la langue employée : il y a de vrais dialogues, les mots sont choisis avec précision, on n'a pas peur du langage soutenu, et c'est agréable à lire.
J'ai apprécié également les liens que l'on pouvait tisser avec différentes oeuvres littéraires ou pas, comme par exemple le personnage de Théodule le garagiste, qui jure sans cesse en disant : "Vertecrasse de mortepoule" qui n'a cessé de me faire penser au Capitaine Haddock pour qui j'ai une infinie tendresse.
Cette série est constituée de 6 tomes, et je pense que tout son scénario va prendre de l'ampleur et développer ainsi son originalité pour sortir des sentiers battus. Bref, encore une fois j'ai passé un bon moment de lecture avec cette BD dont les dessins m'ont particulièrement plu.

Je vous invite à vous rendre sur le blog de Mango pour lire le récapitulatif des billets de "la BD du Mercredi" !