Image_1J'étudie ce roman avec ma classe de 3° ce qui m'a donné l'occasion de le relire. Je gardais un bon souvenir de ce roman et cette nouvelle lecture a gardé tout son charme : l'histoire est très bien construite et la narration à la première personne opère dès les premières pages.

Adrien, dès le début de la guerre, est défiguré par un éclat d'obus. Comme il se plaît à le dire, la guerre a fait de lui un vieillard à 24 ans, car son visage, ravagé par les cicatrices, ne vieillira pas mais toute vie semble maintenant impossible. Il trouve pourtant le courage de ne pas se suicider et, en partie grâce aux camarades rencontrés à l'hôpital, finit par mener une vie normale, même s'ils sont  tous rattrapés par la seconde guerre mondiale et que l'on a peur pour eux, la fin est vraiment positive s'achevant par cette belle réplique : " On va leur apprendre la gaieté.", "leur" désignant les blessés, mutilés, de la seconde guerre mondiale.

Le thème des "gueules cassées" a beaucoup plu à mes élèves, ils ont apprécié la narration à la première personne car ils se sont attachés au narratuer très vite et ont eu envie de savoir comment il pouvait poursuivre sa vie malgré ce traumatisme. Ils ont rapidement compris que le narrateur était amer de ne pas avoir combattu, regrettant de ne pouvoir un jour raconter les batailles à ses enfants, mais ont su mettre à jour un autre combat - celui d'Adrien contre son ennemi intérieur - et ont trouvé amusant que l'auteur  ait volontairement utilisé le vocabulaire de la guerre tout au long du roman même pour désigner un groupe d'enfants par exemple le narrateur parle de "bataillon" ou pour évoquer l'échec de leur première sortie avec leur "gueule cassée", il emploie le mot "débâcle", etc.

Je trouve ce petit roman contemporain passionnant ; il permet de s'interroger sur le regard de l'autre, thème ô combien important chez les adolescents ! Il fut aussi pour moi l'occasion de leur préciser que l'auteur n'était pas mort - tant ils sont habitués à étudier des auteurs morts !!! - et à leur indiquer le roman publié en septembre 2010 pour la rentrée littéraire : L'Insomnie des étoiles.