eden

 Voici le roman lu dans le cadre du pris Pice Minister : Le Complexe d'Eden Bellwether de Benjamin Wood. Une fois de plus mon choix s'est porté sur ce livre, parmi les titres proposés, car j'avais lu un article enthousiaste dans le magazine ELLE. 

Le sujet m'avait intriguée : le rôle hypnotique et guérisseur de la musique... Cambridge, de nos jours. Oscar, un jeune aide-soignant dans une maison de repos, est un soir attiré par la musique envoûtante d'un orgue qui sort d'une chapelle du campus. Il entre pour écouter l'orgue et croise le regard d'une jeune fille, Iris, étudiante et soeur d'Eden, l'organiste, lui aussi étudiant. Tout de suite Oscar et Iris sont attirés l'un vers l'autre. Le jeune prolétaire se met alors à fréquenter une petite bande d'étudiants huppés dans laquelle Eden est au centre de toutes les attentions. Il semble tous les fasciner...mais Osca se rend rapidement compte qu'Eden est peut-être un génie mais aussi un être à l'esprit profondément dérangé... Sentant le danger et tenant à aider et à protéger Iris, il se fait aider d'un professeur-auteur en psychologie pour tenter de démasquer le manipulateur...

J'ai dévoré ce livre écrit dans un style riche, mais fluide. J'ai tout de suite eu de l'empathie pour le jeune Oscar et eu envie de le suivre dans sa quête de vérité. C'est un premier roman très abouti, même si on peut lui reprocher une mise en place de l'intrigue un peu lente. Eden Bellwether est-il un fou manipulateur ou un génie capable d'utiliser le pouvoir hypnotique de la musique à des fins médicales et scientifiques ? Telle est la question qui taraude le lecteur et les personnages amis d'Eden. Le livre est construit comme un thriller mais il n'est pas que cela, les liens du sang, l'amour, l'amitié y tiennent également une place importante. C'est vraiment une lecture coup de coeur et j'ai hâte de lire le prochain roman de ce jeune auteur.