Image_1Voilà un livre qui avait éveillé ma curiosité et dont j'attendais la sortie en poche. Le Père-Noël a satisfait ma curiosité...

"Dans la turbulente Barcelone des années 1920, David, un jeune écrivain hanté par un amour impossible, reçoit l'offre inespérée d'un mystérieux éditeur : écrire un livre comme il n'en a jamais existé, " une histoire pour laquelle les hommes seraient capables de vivre et de mourir, de tuer et d'être tués ", en échange d'une fortune et, peut-être, de beaucoup plus. Du jour où il accepte ce contrat, une étrange mécanique de destruction se met en place autour de lui, menaçant les êtres qu'il aime le plus au monde. En monnayant son talent d'écrivain, David aurait-il vendu son âme au diable ?     "

J'étais restée sur une bonne impression après la lecture de L'ombre du vent du même auteur, mais j'aurais dû être méfiante et sentir que cet auteur catalan ne faisait que réutiliser les mêmes ingrédients qui avaient le succès de ce premier roman...si bien qu'arrivé au bout du Jeu de l'ange, je serais bien incapable de raconter la différence avec le précédent ! Je m'explique : l'histoire est semblable, les livres sont à nouveau au coeur de l'intrigue, le fantastique plane sur Barcelone, et l'histoire s'étire en longueur : j'ai eu du mal à le terminer. Quant aux personnages, ils sont caricaturaux et je n'ai pas été touchée par les épreuves qu'ils traversaient. Je dirai tout de même, pour apaiser cette critique négative de ce roman, que l'auteur sait créer une atmosphère pesante...mais cela ne suffit pas à relever cette intrigue à laquelle on ne croit pas beaucoup...Comme pacte avec le diable, rien ne vaut à mon avis, celui que conclut le personnage de  la pièce de Goethe, Faust. A bon entendeur...