Je ne passe pas souvent sur mon blog ces derniers temps, alors aujourd'hui je vais faire un billet récapitulatif sur les lectures du mois de décembre.

u4

 U4, Yves Grevet. Voilà un roman lu au début du mois de décembre. Je l'ai trouvé sur les rayons de la médiathèque. J'avais connaissance de ce livre grâce à une rencontre avec une auteure à mon collège qui nous avait expliqué le principe d'U4 : 4 tomes et 4 auteurs . Chaque auteur a pris en charge l'histoire d'un des personnages du roman. Il s'agit d'un monde post-acopalyptique : un virus a décimé tous les adultes en France et seuls les ados ont survécu... comment vont-ils s'en sortir ? Un roman intéressant ais qui ne m'a pas donné envie spécialement de lire les autres tomes, dommage !

J'ai lu un roman intitulé Juste avant l'Oubli d'Alice Zeniter. J'avais lu une critique dans ELLE, je l'ai réservé à la médiathèque et lu en quelques jours. " Franck a rencontré Emilie il y a huit ans. Il est convaincu qu'elle est la femme de sa vie. Mais la jeune femme, thésarde, connaît une passion sans bornes pour l'écrivain policier Galwin Donnell, mystérieusement disparu en 1985. Elle se rend sur une petite île pour organiser un colloque qui lui est consacré. Franck compte l'y rejoindre et la demander en mariage. Mais rien ne se passe comme prévu." Ce roman a reçu le prix Renaudot des lycéens. J'ai aimé le rapprochement que l'article faisait avec le roman Rebecca.  

Ensuite j'ai dévoré La Fractale des Raviolis de Raufast, j'ai adoré ! Après avoir aimé La Variante chilienne, j'avais hâte de découvrir ce premier roman dont j'avais beaucoup entendu parler, je n'ai pas été déçue.

Et puis je viens de finir un roman ce matin, que ma maman m'avait prêté il y a longtemps déjà, Une Part de ciel de Claudie Gallay que j'ai beaucoup aimé aussi. " Aux premiers jours de décembre, Carole regagne sa vallée natale, dans le massif de la Vanoise, où son père, Curtil, lui a donné rendez-vous. Elle retrouve son frère et sa soeur, restés depuis toujours dans le village de leur enfance. Garde forestier, Philippe rêve de baliser un sentier de randonnée suivant le chemin emprunté par Hannibal à travers les Alpes. Gaby, la plus jeune, vit dans un bungalow où elle attend son homme, en taule pour quelques mois, et élève une fille qui n'est pas la sienne. Dans le Val-des-Seuls, il y a aussi le vieux Sam, pourvoyeur de souvenirs, le beau Jean, la Baronne et ses chiens, le bar à Francky avec sa jolie serveuse... Dans le gîte qu'elle loue, à côté de la scierie, Carole se consacre à une traduction sur la vie de Christo, l'artiste qui voile les choses pour mieux les révéler. Les jours passent, qui pourraient lui permettre de renouer avec Philippe et Gaby un lien qui n'a rien d'évident : Gaby et Philippe se comprennent, se ressemblent ; Carole est celle qui est partie, celle qui se pose trop de questions. Entre eux, comme une ombre, cet incendie qui a naguère détruit leur maison d'enfance et définitivement abîmé les poumons de Gaby. Décembre s'écoule, le froid s'installe, la neige arrive... Curtil sera-t-il là pour Noël ?" Claudie Gallay a une écriture si particulière, on se laisse emporter sur ces 500 pages alors qu'il ne se passe pas grand chose, mais elle a un talent fou pour dresser des portraits de gens atypiques... Je vous le conseille vivement !

justeavantloubli     fractale   partdeciel