Image_1Nous sommes mercredi, mais point de BD sur mon blog ; je n'en ai pas lu depuis deux semaines, immergée que je suis sous les copies et les cours à préparer. La lecture d'aujourd'hui vient justement de mon lieu de travail, puisque c'est une collègue d'EPS avec qui nous papotons bouquins qui a déposé dans mon casier quelques livres dont ce petit bijou de la littérature japonaise et, malgré la somme de travail que j'ai, je me suis laissée emporter par ce court roman japonais (of course !) à la fois poétique et tragique qui narre une belle histoire d'amour entre deux jeunes qui se sont connus au collège et qui vont devoir faire face à la maladie...

J'ai découvert que Un Cri d'amour au centre du monde est un véritable best-seller au Japon, vendu à plus 3 500 000 exemplaires et adapté en manga et en film. Cela n'a rien d'étonnant car cette histoire d'amour tragique est semblable à celle de Love Story d'Erich Segal, grand succès également. Le plaisir tient ici à la construction du récit qui n'est pas chronologique et qui  place le lecteur dans une position d'attente et d'appréhension alors même que l'issue fatale est donnée dès le départ, mais aussi aux touches poétiques et philosophiques dans le récit : comment continuer à vivre quand l'être cher nous a quitté ? Comment aimer à nouveau ? Comment donner un sens à la souffrance ? Questions auxquelles le grand-père de Sakutaro apportent des réponses pour le moins intéressantes et qu'il a puisées dans sa propre expérience : une histoire d'amour belle et tragique aussi !

Un joli roman que je conseille vivement, et - déformation professionnelle oblige !- qui devrait plaire aux adolescents.