Image_1 Voilà un livre qui a titillé ma curiosité quand j'ai lu des articles lors de sa sortie à la fin de l'été 2010 : le narrateur de ce roman est le chien Mafia Honey que Frank Sinatra a offert à Marilyn Monroe. Il a été un fidèle compagnon de la star et porte un regard critique à la fois sur les humains et sur l'Amérique.

Ce roman se concentre sur les dernières années de Marylin et déroule des événements assez ordinaires dans la vie de l'actrice : tournage, dîners entre amis, balades, voyage au Mexique pour son divorce d'avec Miller, rendez-vous chez la psy, séjour en hôpital... Ici, nous sommes loin du faste d'Hollywood ; Marilyn est un être blessé, qui se cherche en permanence, elle rêve d'un rôle sérieux. Elle semble avoir une piètre image d'elle-même et cherche à briller intellectuellement ce qui donne lieu à des échanges parfois incongrus : non pas qu'elle se ridiculise, mais elle laisse transparaître toute son insatisfaction, sa souffrance...Maf ressent ce mal-être et malgré sa philosophie (oui, il aime beaucoup citer Socrate  ou Freud!) il ne s'y habitue pas et est peiné pour sa maîtresse. Ce portrait attachant de l'héroïne ne permet tout de même pas à ce livre de nous tenir en haleine ; évidemment il ne s'agit pas d'un roman à suspense, l'issue est connue d'avance, mais je m'attendais à une narration plus dynamique et le rythme est assez inégal, je me suis parfois ennuyée, même si j'ai souvent ri devant les réflexions ou réactions de ce chien, notamment quand il mord le mollet d'une dame qui crie haut et fort qu'elle est fière que les américains n'aient pas accueilli Trotski, à qui Maf voue un véritable culte ! De ce côté-là, ce livre est bien documenté, tout y est véridique, et parfois j'ai senti qu'il me manquait une certaine culture pour comprendre toutes les subtilités des répliques de certains personnages : je ne connais pas parfaitement l'histoire des Etats-Unis. Je ne suis pas mécontente d'avoir lu ce livre, mais je n'en garderai pas un grand souvenir je crois.